SHOREI DO CLUB ST YORRAIS

26 juin 2015 - 09:39

Le club a été créé en 1994. Nous pratiquons le style Goju-ryu et le Karaté contact ainsi que le Kobudo (Armes d’OKINAWA) et la self défense.

Tous nos enseignants sont diplômés et reconnus par la FFKDA .De même le club est affilié la Fédération Française de Karaté et dispose de l’agrément de la DDCSPP (Jeunesse & sports).

Nos enseignants sont arbitres et juges de grade, ils sont donc au faites des règlementations ce qui nous permet d’avoir de très bons résultats en compétitions de combats, katas et passage de ceintures noires.

 

Gōjū-ryū (剛柔流

de gō, « force », jū, « souplesse » et ryū, « école » ou « style ») est une forme de karaté. Ce style est avec le Shōrin-ryū, et le Uechi-ryū, un des trois styles majeurs de cet art martial okinawaien. Il a été initié par le maître Kanryo Higashionna (ou Higaonna, 1853 - 1915).

Les kobudō d'Okinawa

Dans les îles méridionales de l'archipel du Japon et notamment à Okinawa, plusieurs occupants militaires, tantôt chinois, tantôt japonais, ont interdit la possession et l'usage des armes (sabre et autres) à la population occupée, dans le but d'éviter les rébellions. C'est cette interdiction qui a favorisé le développement poussé des techniques de combat à mains nues, le To-do devenu plus tard karaté, ainsi que l'utilisation, en tant qu'armes, des ustensiles de la vie quotidienne, les "Kobudō". De plus, le caractère subversif de la pratique l'a longtemps confiné au secret, ce qui, ajouté à la géographie parcellaire des îles, explique qu'il n'existe pas un kobudō mais des kobudō - plusieurs façons de faire par arme, par île, par expert.

Cette fois-ci, la pratique ne concerne plus les classes privilégiées, mais plutôt la population rurale qui trouve dans ses outils quotidiens une extension naturelle.

  • Les armes les plus courantes du Kobudo sont :
  • le : c'est un long bâton de marche qui sert d'arme de base dans la pratique du kobudo d'Okinawa.
  • le sai : c'est un trident de métal utilisé par paire.
  • le tonfa : c'est une arme de bois qui s'utilise par paire et qui servait, à l'origine à tourner les meules pour moudre les céréales.
  • le nunchaku : c'est un fléau qui permettait de battre le grain ou servait aussi comme mors pour chevaux

 

 

Cette discipline, proche du full contact (Boxe pieds/poings se pratique avec des protections (gants, pieds) .Elle a été développé par Dominique VALERA  sein de la FFKDA

SELF DEFENSE

La préoccupation de la défense personnelle est bien l'efficacité immédiate. À ce titre, les arts martiaux et sports de combats semblent parfois éloignés des situations réelles. Un certain nombre d'experts ont donc décidé de reprendre l'héritage des arts martiaux mais en les retravaillant à partir de situations probables :

 En utilisant des armes factices (couteaux en mousse, faux pistolets) ressemblant aux armes réelles afin d'apprendre à gérer le stress, la peur.

 

REMISE EN FORME &SOUPLESSE

Indispensable à la pratique des arts martiaux

 

 

Commentaires